Michel Armand DEMAI - Poésie
L'art d'écrire, le plaisir de lire !
Les réfugiés

Oui, bien sûr, certains se sont mal conduits, ils ont abusé de l'hospitalité qu'on leur offrait, ils ont sali le nom des autres, mais ouvrons les yeux, une bonne fois pour toute, regardons-les, ces réfugiés, ils sont principalement constitués de familles, de femmes et d'enfants, ils fuient la violence tout comme nous le ferions, vous et moi.

Il était grand temps de leur écrire un poème.

 

 

Les réfugiés

 

Ils sont partis de leur village, ils ont quitté leur beau pays,

Abandonné tous leurs amis, fuyant les crimes, les ravages,

 Ils sont passés par la Turquie, ils ont appris d’autres langages,

Laissant leur vie dans leur sillage, et des reflets de nostalgie,

 Ils ont promis d’être bien sages, mais la bonté n’est pas d’ici,

Les étrangers sont des bandits, quand ils s’abritent de l’orage,

 Quand ils sont nés dans les conflits des terroristes, des sauvages,

Qui se réjouissent des pillages, et n’ont jamais le cœur meurtri,

Et le mépris sur leur passage les fait pleurer toutes les nuits,

Les fait tomber dans la folie, les mains rougies sur les grillages,

Ils sont passés sans faire de bruit, ils ont franchi des marécages,

Ils ont péri dans des naufrages, croyant trouver le paradis,

Mais en arrivant sur les plages, l’humanité les a trahis,

La vérité c’est qu’aujourd’hui, les réfugiés sont dans des cages.

 

Michel Armand Demai

 

Vous pouvez également le lire sur YouTube en cherchant mon nom : Michel Armand Demai, vous trouverez "Paris blessé" et "Les réfugiés".

 

 

Comments

Comment
Your name/nickname
Your website url
Email
content_comment_social_profile
This is a required field