Michel Armand DEMAI - Poésie
L'art d'écrire, le plaisir de lire !

 

Hier encore

On voit ses enfants naître, puis grandir, et finalement s'en aller... c'est alors qu'on réalise comme le temps passe vite...

 

Chagrin d'amour

Un de plus... parmi les autres...


L'hiver

Ce n'est pas ma saison favorite mais je reconnais que l'hiver possède une certaine noblesse, une beauté majestueuse indéniable.


La belle d'un soir

Une jeune passagère est montée dans mon tram un soir, sa beauté m'a fasciné, elle m'a laissé tout rêveur... je n'ai jamais pu l'oublier.


L'adieu à la bête

Ma chienne Elsa avait bientôt 15 ans, elle était malade, elle souffait. D'après le véto, une opération n'était plus envisageable... une piqure mortelle était la dernière solution pour apaiser sa douleur. J'ai pleuré comme un petit enfant pendant des jours entiers, jusqu'à ce que ma douleur à moi finisse par s'estomper.


Le bout du chemin

La vie ne fait pas de cadeaux, et malheureusement la mienne ne fait pas exception à la règle. Le bout du chemin s'approche inexorablement et le temps nous grignote les quelques bribes de bonheur qui nous restent...


Cherbourg

La ville où j'ai grandi, celle où j'ai connu mon premier amour, celle qui m'a ouvert les yeux sur la vie. Une ville magnifique, pleine de bateaux et de marins-pêcheurs. Une ville aux odeurs d'iode et de poisson, une ville où la jeunesse avait une autre dimension.


Le footballeur

Honnêtement ? Je n'aime pas trop le football ! Pour moi, c'est une heure et demie de perdue devant sa télé à les voir taper dans un ballon... 45 minutes dans un sens, et puis, comme si tout d'un coup ils avaient changé d'avis, 45 minutes dans un autre. Et derrière, dans les tribunes, une horde de loups, sifflant, hurlant à la mort comme s'ils pouvaient mieux faire. Mais bon... chacun ses goûts.


L'envers du décor

Les déceptions amoureuses ne sont pas toujours dramatiques, elles nous donnent en cadeau cette attitude ténébreuse qui nous permettra de faire le pas suivant. À tout prendre, je préfère encore être un solitaire malheureux qu'un imbécile heureux...


Les chances perdues

Je suis passé à côté de tant de belles occasions, laissé partir tant de filles qui auraient pu me rendre heureux. Et alors ? Que faut-il faire ? Vivre avec ses regrets le reste de ses jours ? Ou au contraire essayer d'en tirer une leçon qui nous évitera de refaire les mêmes erreurs...


L'étoile du Nord

J'aime la nuit, et donc, par définition, j'aime les étoiles. Lorsque j'étais petit, mon père m'a montré comment trouver l'étoile du Nord, en multipliant cinq fois la longueur des deux étoiles postérieures de la Grande Ourse. Comment ne pas en faire un poème ?


L'île aux trésors

Vous remarquerz que "aux" est au pluriel dans le titre. Ce sont les trésors que j'ai trouvés en Corse lors d'une aventure peu banale, en débarquant les mains dans les poches et repartant avec des richesses inestimables.


L'ingratitude

Celle des femmes, je le dis franchement... et n'en soyez pas fâchées, mesdames, ce n'est qu'une simple constatation basée sur mon expérience personnelle.


Papi

Mon père est mort en décembre, un peu avant Noël. C'était un homme exceptionnel, un travailleur endurci qui de plus n'avait qu'une parole. On se retrouvera un jour, Papi, d'une manière ou d'une autre...


George

C'est la tortue de ma fille... une tortue de terre, s'il vous plaît ! Née en France, elle n'était plas plus grosse qu'une pièce de deux euros, mais aujourd'hui, deux ans plus tard, elle a environ la taille d'un oeuf. George est un garçon, qu'on ne s'y trompe pas. Il doit son nom à Georde Clooney, dont ma fille Cindy est fan à 100%


Histoire d'amour

Le présent, le passé ne nous apprennent rien tant qu'on est malheureux. Regarde devant toi et cherche l'instant suprême, la seconde magique qui te fera tout oublier.


La vie

Je n'ai pu résister à lui rendre hommage, même si elle n'est pas toujours rose, elle n'en reste pas moins belle.


Rêve d'amour

Qui n'en a jamais fait ? Le mien était merveilleux... il s'est enfui par un matin d'hiver.


Samantha

Ma fille aînée, que j'aime tant, qui est si belle et si charmante, et pour qui je donnerais ma vie sans hésiter.


Vision d'artiste

Saviez-vous que j'ai gagné un concourt en 2014 avec ce poème ! Édité dans un recueil collectif par les éditions du Bord du Lot. ("Il vit encore le poète"). Un joli poème d'amour, en vérité...


Le profiteur

Je ne vais pas rentrer dans les détails, ne voulant pas raviver des sentiments de colère et de frustration, je ne suis pas là pour ça, mais je ne souhaite à personne d'avoir un olibrius pareil à la maison. Lisez le poème, vous comprendrez.


Le temps

Un poème qui date, en effet, et qui démontre comme le temps est implacable, sans aucune compassion. Tic tac, tic tac, tic tac...


Grand frère

Sur mon frère, tout simplement, que je vois trop peu mais que j'aime tant.


Le manque d'amour

La plus grave des maladies, le mal incurable... le manque d'amour.


Mon arbre

Quand on est seul et malheureux, c'est souvent aux choses que l'on parle, plutôt qu'aux gens. Mon arbre a écouté toutes mes confessions sans m'interrompre, il me semble même qu'il a hoché la tête à plusieurs reprises pour me faire voir qu'il me comprenait.


Le pêcheur

J'adore ce poème, il est plein de nostalgie. Il montre bien la sérénité du pêcheur, son habileté, sa patience et son amour pour la nature...


Venus

Non, ce n'est pas la planète, c'est la jolie petite chienne de ma mère. Elle a plein de couleurs... elle me fait penser à un oiseau des îles.


Raison d'être

Dans la vie, il faut avoir un idéal. C'est la seule façon de pouvoir se dissocier des horreurs commises par les peuples. Dites-le à vos enfants...


Les gitans

Un de mes premiers poèmes... je l'ai écrit à l'âge de 15 ans. Il n'en reste pas moins d'actualité. Aurais-je vraiment dû les suivre ?


Provence

J'y ai vécu quelques années et je me suis promis d'y revenir un jour. J'aime ses paysages, j'aime sa tranquilité, sa douceur, mais plus que tout, j'aime sa mer Méditerranée.


Ma soeur

Elle est vraiment telle que je la décris dans le poème, belle et charmante et la main sur le coeur. Rencontrez-la et vous l'aimerez...


La mort

J'avais écrit "La vie", il fallait que j'écrive "La mort". Paradoxalement, "La mort" est moins effrayante que "La vie"... du moins dans mes poèmes.


Les chemins difficiles

Là, je parle du divorce, et ceux qui y sont passés savent mieux que personne ce que sont "Les chemins difficiles".


Renard

S'il est un animal que j'admire et à qui je voulais rendre hommage, c'est bien le renard. Sa beauté et sa malignité me fascinent. Vraiment quel bel animal ! Pourquoi les gens s'acharnent-ils contre lui ?


Dérision

Un petit poème tout triste, du temps où j'étais encore plus misérable qu'aujourd'hui.


Vivre sa vie

Dans la vie, il faut être soi-même, il ne faut pas essayer d'être quelqu'un d'autre, c'est courir à l'échec. Quelqu'un disait un jour, et je cite : "C'est à force de rester soi-même que l'on devient quelqu'un de spécial." Et là, je suis d'accord.


L'amour en boîte

Encore une histoire inassouvie, une attente interminable, un espoir désepéré. Le trouverai-je un jour, ce grand amour ?


Le terroriste

L'abomination humaine, le Frankenstein des temps modernes, le Diable en personne. Ah ! Il a le dos large, le bon Dieu ! Combien d'atrocités n'ont-elles pas été commises en son nom ?


L'ombre de ma vie

À force de traîner dans les rues, on finit par s'inventer des choses qui n'existent pas, on se fabrique des rêves insencés, et dans le matin frileux la réalité nous assomme de son gourdin... pour nous apprendre à vivre.


Le magicien

L'argent ne fait pas le bonheur, c'est bien connu. Il faut croire que personne n'en veuille, de ce précieux bonheur, car tout le monde court après le fric...


Utopie

Imaginez une minute comment serait le monde si, depuis le début de l'humanité, les hommes avaient travaillé main dans la main, s'il n'y avait jamais eu de guerre. Imaginez qu'il n'y ait pas de frontières, ni de nationalités. Un seul monde et pour tout le monde, où chacun aurait les mêmes droits, (et les mêmes devoirs), et gagnerait le même salaire. La vie serait tout de même un tout petit peu moins compliquée, non ?


Le vigile

Quand je n'écris pas de la poésie, je conduis des trams... et dans les trams, de nos jours, il y a des vigiles. J'ai eu l'occasion de les observer dans leur profession et j'ai remarqué comme ils étaient nobles et courageux. La plupart sont devenus de vrais amis. Je me devais de leur rendre cet hommage.


La messagère

Un poème de science-fiction, une fois n'est pas coutume, qui raconte l'histoire d'une messagère venue d'une autre planète prévenir les hommes de changer leur manière de vivre avant de s'auto-détruire. Matière à réfléchir...


Vivre ensemble

Je dois être naïf, ou même complètement fou, je persite à croire que vivre ensemble n'est pas si difficile que ça. Que voulez-vous, je suis un optimiste, moi.


Inspiration

Quatre vers pour vous expliquer un peu qui je suis et ce que je fais. (Sans doute mon poème le plus court).


Coup de foudre

Ce poème-là et les deux suivants sont en vers libres. Quelques rimes, ici et là, mais sans plus. Le titre en lui-même résume le poème. Une femme est passée dans la foule, et moi, pauvre malheureux, je ne voyais plus qu'elle...


L'océan

Les déchirements d'un couple, les disputes et les accusations, les frustrations et les regrets. Tumultueux, tout ça... tumultueux !


La femme de ma vie

Que je n'ai pas encore trouvée, qui m'attend quelque part, se languissant de ne pas m'avoir rencntré. Qui sait, peut-être lira-t-elle ces lignes...


Like an angel from the sky

Les érudits, c'est à vous de jouer ! "Comme un ange venu du ciel" est un poème d'amour, un de plus, en anglais peut-être mais assez simple pour que tout le monde puisse le lire.


The secret of life

Le secret de la vie c'est l'amour, et malgré les peines, malgré les amis que l'on perd, c'est cet amour qui nous donne la force de nous redresser.

Believe me, never give up !

 

http://www.lulu.com/spotlight/Mic_54

























































































Comments